Publié par : flush71 | 22 septembre 2011

Université de Giens – l’espoir enfin !

Les 3 jours de l’Université de rentrée du MoDem ont été un immense bonheur et un espoir pour tous ceux, très nombreux, qui y ont participé, et pour tous ceux qui n’ont pas pu être là, mais qui l’ont suivi dans les médias. L’espoir de voir enfin la vérité triompher des mensonges dont se nourrit la classe politique depuis de trop nombreuses années.

Trois jours de débats sur les principaux sujets de société qui seront au cœur de la campagne des Présidentielles. Trois jours d’échanges, de discussions, de témoignages et au bout de ces trois jours… le sentiment que le temps est enfin venu.

Après les années de plomb que nous avons connues, après tant de revers et tant d’humiliations, après ces années de combats obscurs où nous n’avons jamais perdu espoir, nos idées sont enfin reconnues et elles sont en train de s’imposer.

Les médias nous regardent avec plus d’intérêt, en délaissant un peu l’ostracisme (*) dont ils avaient frappé François BAYROU depuis qu’il avait refusé toute allégeance aux partis dominants. C’est un signe.

Bien sûr on aurait aimé que la presse salue davantage les discours de Jean ARTHUIS et de Bernard BOSSON, d’Anne-Marie IDRAC et de bien d’autres personnalités qui partagent nos idées et ont rejoint notre combat.

Bien sûr, on aurait préféré voir Marielle de SARNEZ au 20h de France 2, plutôt que d’y trouver Rama YADE, invitée pour commenter l’Université de Giens (un comble !), nous expliquer que la droite et le centre c’était la même chose. Nous n’avons rien à voir avec cet opportunisme qui s’est construit sur le dépit d’avoir été écarté du pouvoir, et dont la seule ambition est de retrouver un jour une place auprès du roi. Ce combat n’est pas le nôtre.

François BAYROU l’a martelé tout au long de ces journées. Notre combat se mènera dans l’indépendance.

Notre combat se résume en un mot : « reconstruire ». Reconstruire une majorité nouvelle, en proposant une politique basée sur la vérité, qui ne sera pas rejetée par la moitié des Français. Cette politique se résume en 3 verbes, qui concrétisent les 3 priorités pour redresser notre pays : « Produire », « Instruire », « Reconstruire pour la France une démocratie digne de ce nom ».

Les Français l’attendent. Nous sommes au rendez-vous.

avec Geneviève DARRIEUSSECQ, en charge de la santé

Vos conseillers nationaux, tous présents à Giens :

Anne-Audrey PERRIN-PATURAL, Michel SAUVADE, Valérie COUDUN, Pierre ESCAICH, sans oublier Agnès CALLOU, notre suppléante.

 (*) ostracisme : vient du grec ancien : « procédure en usage à Athènes permettant de bannir pour 10 ans un homme politique dont on redoutait la puissance ou l’ambition » (Petit Larousse).


Responses

  1. Je partage absolument la vision de Pierre, j’ajoute que la grande qualité des forums auxquels j’ai pu assister (Santé, Agriculture, Education…) montre qu’ambition et réalisme peuvent et doivent être côte-à-côte. En avant !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :