Publié par : Michel SAUVADE | 8 février 2015

Conseil national du MoDem du 7 février : quelques pistes…

François BAYROU a eu l’occasion dans un premier temps de mettre en perspective la situation actuelle.

Sur le plan international, comme en Ukraine par exemple, la solution passera certainement par une Ukraine fédéralisée « lorsqu’il y a des problèmes dans une entité étatique, la réponse fédérale est juste. Elle est d’ailleurs dans le patrimoine de notre mouvement. » Malheureusement, encore une fois, l’Europe n’a pas été associée à la démarche conduite par F. HOLLANDE et A. MERKEL.

Sur le plan national, si F. HOLLANDE et M. VALLS ont été à la hauteur des missions qui sont les leurs, Pour autant rien n’est réglé sur l’école, pour le droit social, pour le la fiscalité, et l’ensemble des blocages identifiés… Et le Président de la République a annoncé lors de la conférence de presse la fin des réformes institutionnelles. Quant à la loi Macron c’est « une montagne qui va accoucher d’un troupeau de souris » , dont on ne sait pas si elles seront viables (R. ROCHEFORT).

Pour l’opposition, la situation n’est guère plus favorable. Nicolas SARKOZY peine à répondre aux attentes des Français, y compris dans l’électorat de droite. Le Front national est extrêmement fort sans proposition crédible derrière, l’UDI peine à exister, entre proximité et dépendance vis-à-vis de l’UMP.  Quant à EELV, le parti est partagé entre ceux qui veulent être ministres et les autres…

La vie politique française ne se satisfait pas de cette offre là. Le pays attend :

  • Qu’on sorte des mêmes  opposés aux mêmes pour proposer la même chose.  Besoin d’attitudes politiques nouvelles. Le fonctionnement du PS avec des « fonctionnaires de parti » qui n’ont jamais travaillé ailleurs que dans des structures dépendantes du PS ; Pas aussi marqué pour l’UMP. Pour le PS c’est une honte. Si l’on met cela en relation avec l’annonce qu’aucune réforme institutionnelle ne viendra plus…
  • Il faut apporter des réponses concrètes qui puissent être mises en application rapidement. Des années entre les annonces et le début de réalisation est mortel pour la vie publique. Il faut raccourcir les circuits de décision. Ce chantier nous devons nous y atteler à nouveau, y compris dans les fédérations. Proposer une offre politique différente qui s’affirme comme telle. Présenter un corpus d’idées rapidement applicables. Différence substantielle entre mouvement inscrit dans la dynamique et parti.

S’en est suivi un débat interne sur les perspectives internationales et nationales, et bien sûr les échéances électorales à venir : « notre ennemi c’est la soumission mais également la marginalité, aussi dangereuse« . Mais ceci, vous le comprendrez aisément, concerne plus particulièrement les membres du Mouvement. Une chose est sûre, comme toujours la parole a été libre et argumentée.

Enfin le conseil national a validé la liste de 20 membres du bureau exécutif autour de F. BAYROU. Ce bureau exécutif sera étoffé par la suite d’une dizaine de membres supplémentaires [en fonction des résultats des élections à venir ?]

Sur le fonctionnement interne, la réunion des présidents et des délégués des fédérations qui a eu lieu hier a permis plusieurs annonces : le développement d’une « boîte à outils  » à l’usage des fédérations, de la mise en place d’un « réseau » pour encourager l’engagement féminin dans notre Mouvement.

Publié par : Michel SAUVADE | 5 février 2015

Samedi 7 février : conseil national du MoDem

Nous vous représenterons dans le cadre de l’institution nationale et nous vous rendrons compte.

Convocation CN

Publié par : Michel SAUVADE | 18 janvier 2015

MoDem Rhône-Alpes Auvergne : 2ème réunion de travail

modem rhône alpes auvergneAprès la Loire au mois de décembre, c’est dans le Puy-de-Dôme que vient d’avoir lieu la deuxième rencontre de travail dans le cadre de la future région Rhône-Alpes Auvergne (ou Auvergne Rhône-Alpes, mais on s’en tape un peu…).

Chacun se connaissant de mieux en mieux, après l’accueil de Michel FANGET, la mise au travail a été rapide pour faire le point sur la situation dans chacun des départements. Au final la vision d’ensemble est clairement partagée et toute entière tournée vers le rassemblement et l’ambition pour notre territoire et ses habitants.

M. FERRARI et C. CROST-AUDIN : au MoDem copier c'est bien !

Sous la houlette de Christine CROST-AUDIN et Marina FERRARI, la construction d’un projet commun sera le fil rouge des rencontres qui vont se succéder d’ici à la fin de l’année : d’ores et déjà, rendez-vous est pris le 26 avril à Lyon pour la troisième rencontre.

Et oui, on vous a tous vues !

Une chose est sûre, les adhérents et sympathisants du mouvement pourront très largement s’associer et collaborer à cette construction commune. N’hésitez pas, soyez force de proposition dans votre fédération, ses responsables n’attendent que cela !

Une très bonne année à tous, dans un tel contexte !

modem2France 3 et la presse locale vont se faire l’écho de cette rencontre prochainement, nous vous en tiendrons informés, évidemment.

Publié par : Michel SAUVADE | 19 décembre 2014

Modem : résultat des élections au conseil national.

Merci à toutes celles et tous ceux qui nous ont apporté leur voix dans le cadre de cette élection au conseil national.

Nous sommes à votre disposition, par ce blog ou plus directement, pour vous représenter au sein des instances nationales de notre Mouvement.

retrouvez l’ensemble des résultats sur : https://wordpress.com/post/23348087/490

Avec nos amitiés démocrates.

Ambert au Centre - le site de ceux qui s'engagent vraiment

Modem Auvergne Rhône-AlpesJournée de travail pour la centaine de militants, élus, responsables des 12 fédérations de la région Rhône-Alpes-Auvergne, rassemblés autour de Marc Fesneau.

Christian Daudel, géographe et géopoliticien de l’Université de Saint-Etienne a mené la matinée tambour battant en chahutant les présupposés et stéréotypes dans une lecture décapante des territoires. Rappel à Lucien Neuwirth qui avait su dans un premier temps faire appeler la région Loire-Rhône-Alpes…

Par l’approche décapante des villes d’abord :

  • Lyon, « passé à côté d’un destin plus grand, faute d’avoir su penser l’organisation de l’espace alentour », « Lyon pense en tant que lyonnaise et pas en Rhônalpine ».
  • Grenoble « vassale consentante », a connu une croissance exceptionnelle à partir des Jeux olympiques de 1968, mais s’est toujours inscrite dans une logique alpine.

Pour autant la possibilité d’une vraie vision :

  • en pensant « une osmose politique, géographique, économique et culturelle » tout en jouant sur « la complémentarité et la cohérence ».
  • En passant par…

View original post 207 mots de plus

Publié par : Michel SAUVADE | 6 décembre 2014

Rencontre interrégionale du MoDem à Saint-Etienne ce dimanche.

Nous serons présents demain à Saint-Étienne, lors de la rencontre interrégionale organisée dans le prolongement de l’Université de rentrée de Guidel.

Moment de convivialité, mais également de réflexion et de travail sous la présidence de notre secrétaire national, Marc Fesneau.

Publié par : Michel SAUVADE | 6 décembre 2014

Election au Conseil national : c’est parti !

Il est temps de donner votre avis et de voter dans le cadre de l’élection au Conseil national du MoDem. Dans le prolongement du mandat précédent, l’Auvergne démocrate fera à nouveau entendre sa voix dans cette période si difficile pour notre pays et porteuse de tant d’interrogations, mais aussi d’espoirs pour notre région.

Une chose est sûre, que vous votiez ou non pour la liste « Auvergne démocrate » nous ne pouvons que vous inviter à participer nombreux à ce moment important de la vie de notre Mouvement.

Publié par : Michel SAUVADE | 7 novembre 2014

Election au conseil national 2014 : liste « Auvergne démocrate »

Chers amis Démocrates d’Auvergne,

Vous allez être appelés à renouveler le collège des représentants des adhérents au Conseil national. Ce scrutin sera organisé sur Internet entre le 4 et le 11 décembre prochains.

En 2011, vous nous aviez accordé votre confiance en élisant notre liste dans sa totalité. Depuis cette élection, nous nous sommes efforcés de nous faire les porte-paroles des militants de la région d’Auvergne au Conseil national. Nous vous avons rendu compte, par l’intermédiaire de vos instances départementales de ces délibérations et des décisions qui en avaient découlé.

Durant ces trois années, nous avons été présents sur le terrain dans l’action militante. Nous avons participé activement aux campagnes électorales, notamment en 2012, et plus récemment, aux municipales et aux européennes de 2014, en nous portant nous-mêmes candidats ou en soutenant ceux qui défendaient nos idées.

Nous avons toujours eu à cœur de rester solidaires et d’œuvrer au rassemblement des forces centristes à l’échelle régionale, dans le respect des autres et l’indépendance de notre Mouvement.

Aujourd’hui, nous avons décidé de nous présenter à nouveau tous les quatre, avec notre jeune suppléant Romain Bernardon que beaucoup d’entre vous connaissent depuis de nombreuses années.

Vous savez tous dans quelle situation dramatique est plongé notre pays. Plus que jamais nous sommes décidés à suivre François BAYROU dans son engagement politique, son langage de vérité et sa volonté de mobiliser les Français pour le redressement de notre pays.

Site Internet – http://www.auvergnedemocrate.org

Publié par : Michel SAUVADE | 12 mai 2014

Européennes 2014 : Hervé Prononce à Ambert le jeudi 15 mai

verhofstadt2

http://ambertaucentre.org

Publié par : Michel SAUVADE | 12 mai 2014

Européennes 2014 : Identités et contre-vérités

Ambert au Centre - le site de ceux qui s'engagent vraiment

Principe de subsidiarité, respect des diversités culturelles… Pour les centristes, ce n’est qu’unie que l’Europe pourra préserver ses valeurs et sa souveraineté. 

L’IDENTITÉ FRANÇAISE est-elle soluble dans l’Europe ? C’est en tout cas ce que les populistes, dont le seul programme est de jouer sur les peurs, voudraient faire croire. La vérité est bien évidemment plus complexe. Pour les centristes, c’est en étant justement unie au sein d’une Europe forte que la France préservera ses spécificités, ses valeurs. Bref son identité qui fait qu’elle est toujours France et qu’elle le demeurera.

Aujourd’hui, à l’heure de la mondialisation, qui peut croire honnêtement que le coq gaulois pourrait encore, seul, notamment face aux dragons asiatiques, préserver son industrie, donc son emploi, tout en restant compétitif ?Hormis un bonimenteur, personne. Ce n’est qu’à l’échelle européenne que la France pourra préserver ses entreprises, voire relocaliser, et ainsi lutter contre le dumping. Ne nous…

View original post 234 mots de plus

Older Posts »

Catégories

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 937 autres abonnés